Une dernière fois
pour le plaisir
avec le Z

plumes de l'ete d'Asphodele

chez Asphodèle

Les mots dits étaient : zeuzère ou ziggourat - zélateur - zénith - zen - zéphyr - zigzaguer - zoo - zizanie - zéro - zinzin - zut - zoulou - zeste - zinzolin - zodiaque ou zodiac - zozoter - zèbre - zouave - zèle – zarzuela (z’ai abandonné zoulou)

Z’ai assez fait le zouave sur le blog de Miss Aspho lundi dernier, ze me calme. La pauv’, ze l’imazinais, dans son zoli peignoir en zéphyr avec sa Bonne Nuit, le visage tout zinzoliné(1), en train de batailler à récapépéter les mots dits (bon, c’est vrai, z’aurais pu dire les mots passants -et là faut un «s» car c’est un adzectif, mais c’est savant) et les blogs qui z'ont participé à sa 2e saison !

Ze me contenterai donc d’un zeste de fantaisie dans cet ultime billet pour éviter le zéro pointé, et qui sait ze pourrais même obtenir un satisfecit dans la catégorie «assiduité» pour les Plumes de l’été 2012 !

Comme z'ai vu que vous z'aviez adoré mon billet de mardi qui parlait de Belle du Seigneur, ze vais continuer !

Si ze zozote, c’est à cause du p’tit père Deume. BDS me rend zinzin. A la page 382 (sur 1110) toujours pas le moindre susurrement de L’histoire d’Amour... Ce pauvre Hippolyte -que ze plains de tout mon cœur- zigzague à longueur de temps entre les bonnes & mauvaises humeurs de ses 3 A, (lui au moins il les z’a pas perdus…) Antoinette, Ariane et Adrien. Zamais zen l’Antoinette. Trop belle l’Ariane. Trop zozo l’Adrien. Mais ze sens que ça vient (les grands sentiments). Le beau Solal met tout son zèle pour séduire la belle rebelle. Et le temps que MTG* reprenne le chemin de sa ziggourat, au moment où ze quitterai enfin la mienne, hé quoi, ze suis touzours pas partie, Moi, -décidément y’en a beaucoup des tours dans les CL(2)- ze serai propulsée au zénith de «leur» histoire. Z’en suis au moment où le S.S.G(3) s’applique à semer la zizanie dans la Famille Deume. Ze crains que tout ça se transforme en véritable zarzuela. Pour comprendre faut avoir lu ou lire le livre, ze vous z’en dit pas plus, des fois que z’aurai envie de le chroniquer, hé quoi, z’ai le droit «nanméÔ». Z’vous zure, les mauvaises langues du Clan de Plume, ze les z’entends d’ici. "Damned" ! même pas la peine que ze me fatigue, Antiblues a fait un résumé dans un commentaire sur mon billet de mardi !

Zut de zut ! (ça compte double Miss Aspho ?) Dire que ze voulais plutôt parler de Zig-Zag, l’étalon-zèbré de WD(4) (pour faire plaisir à Valentyne) qui a fini sa vie au zoo de Pinder (Zig-Zag, pas Valentyne), ou du Boléro de Ravel, ou du Barbe bleue d’Amélie Nothomb (ben voui, c’est la rentrée littéraire à c’qui paraît) pas çui (c’est PB qui dit «çui» et z’aime bien) de Charles Perrault-décidément y'a pas que moi qui z'aime bien les contes d'enfance- Z’ai encore un tas de suzets pour «Des mots, une histoire» d’Olivia* qui revient. Suffit zuste que z’oublie pas.

Tout d'même, c'est un vrai zélateur mon Swapounet, avec son roman BDS il m’a tentée, tant et si bien que z’ai succombé. Antiblues*, fais moi penser que ze vérifie si son signe du Zodiaque a un ascendant sur le mien au point de me faire lire n’importe quoi.

Z’espère qu’on se sera pas zigouiller les mirettes à zyeuter tous ces billets des Plumes 24 -tiens, mais z’il manque 2 lettres- ni fait péter les zygomatiques…

M u h a h a !

1 - rouge violacé
2 - collectivités locales
3 - sous-secrétaire général
4 - Walt Disney
 * voir les blogs en liens-amis dans la colonne de gauche


zèbre Parc Tête d'Or

 au Parc de la Tête d'Or

 et comme un bonheur n'arrive jamais seul
et comme à Lyon on est main dans la main

mes Amies-Bloguinettes 

Nicole de LL

m'a demandé de publier son 1er texte des Plumes de l'été
elle nous offre "une histoire vraie"

"C’est le 21 juin, quel signe du zodiaque déjà ? Non ce qui m’intéresse c’est le solstice et le soleil au zénith, malheureusement aujourd’hui le ciel nous joue des tours, pas de bleu zéphyr, tout le monde râle devant ce temps zinzin qui ne fait que zozoter entre chaud et froid. A proximité de ce lieu des jardins ouvriers, une petite cabane, des fruits, en passant devant  j’ai pu profiter des bonnes odeurs, mais aussi, j’ai vu  que le poirier n’en pouvait plus d’être colonisé par les zeuzères. Je ne prendrais pas de photo.

Je ne suis pas là par hasard, je veux assister à une compétition de tir à l’arc. Une assemblée de zoulous, assez enveloppée s’affaire.

Allez, en scène, tous les arcs de la confrérie couleur zinzolin étaient  posés devant les eux. Cinq quatre trois deux un zéro, pas de zèle, les zélateurs de la discipline cambraient leur instrument. Aucun  bruit sous le ciel zéphyr, tous étaient concentrés, zen, seuls les clics clac des flèches touchant la cible créaient une zarzuela instrumentale.

Des gamins au loin faisaient les zouaves en zigzaguant sur leur trottinette.  Ils se cabraient comme des zèbres  arrivés en haut de la piste, on se serait cru au zoo. Ils sont zinzins ces gosses, Un petit zoulou mettait un zeste de zizanie dans cette ambiance quasi monacale.

Oh zut ! il pleut, vite le Kway je rentre."

et ze vais vous dire un secret : ze crois qu'on la reverra !

 

FOurs

s'y est mise aussi !

"Un Zoulou à cheval sur un zèbre (ou à zèbre sur un cheval !) se prenait pour un zouave au zénith de son zèle ! Il zozotait une zaruela avec un zeste de zizanie en zigzaguant sous le zéphyr à partir du point zéro du zodiac. C’était un grand zeuzère sur son bras qui éloignait ce zélateur de la zen-attitude et le rendait zinzin. Alors zut pour le mot zinzolin que je n’ai pas trouvé dans mon dico !"

Bravo les Filles !
Bravo