Soène aux mots passant

24 septembre 2016

"24 heures photo"

24 h photo

avec Patricia

 

dans un petit square sans nom
rue d'Anvers dans le 7e
tout près du petit café-resto Lady Clémentine

square rue d'Anvers 7e

 

AUS pour SDF ?
(apéro 
 urbain solitaire !)

je vous jure que j'ai rien bu 

apéro urbain 7e (1)

apéro urbain 7e (2)

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 septembre 2016

Confitures

Google-gif automne 2016

Salut l'Automne ! C'est la saison. Toujours prête à me coller à l'actualité, vous le savez bien ! Et même pas peur de marcher sur les platebandes de mes Amies cuisinières aguerries !

"La confiture ? Quelle aventure ! Art subtil par excellence, la confiture est affaire de temps, de soins et de passion." (Gilbert Fabiani -Petit traité gourmand des confitures-)

Je plaisante, bien sûr. N'allez surtout pas croire que je vais me lancer dans l'aventure du ramassage des fruits et de leur cuisson pour ensuite les mettre en prison dans des pots et pire, les dévorer, "c'est diététiquement proscrit" Alain P.

Y'en a qui préfèrent rester enfermés dans leur cuisine, moi, je vais, je viens et je photographie...

Pour en revenir aux confitures, j'ai juste une énorme envie de mettre enfin en ligne ma belle collection... de photos. Encore du rose !

Au hasard d'une de mes balades urbaines, j'avais fait cette série de photos, un art de rue esthétique qui n'a, hélas, pas résisté au temps qui passe. Une série "collector" dont je suis très fière !

 

Passerelle du Palais de Justice
rive gauche de la Saône, côté Presqu'île

en avril 2014

Passerelle-pots-boulons (1)

 les gros boulons d'un pilier avaient été customisés

Passerelle-pots-boulons (14)

Passerelle-pots-boulons (15)

Passerelle-pots-boulons (11)

 support de pub idéal pour le Café Jazz-Club Saint-Georges

Passerelle-pots-boulons (13)

Passerelle-pots confitures

 

hélas le temps dévore tout...

"Le temps passe. Et chaque fois qu’il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s’efface". Jules Romains

en septembre 2015

Passerelle-pots confiture (1)

Passerelle-pots confiture (2)

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

20 septembre 2016

Le Défi du 20 avec PassiFlore

R O S E

la couleur, la fleur, un nom, une chanson, un livre, un évènement, un souvenir...
vous avez sûrement beaucoup de choses à dire !

 

Meilland-Prince jardinier

 

Ton Défi du 20 me plait énormément ! Un sujet inépuisable !
Merci PassiFlore !
clic

 avec la liste des Défieuses & Défieurs

 

Moi, vous me connaissez !
y'a belle lurette que je suis rosegaga

Infra Rose2010

cet été, avec la canicule, un accessoire indispensable

éventail

 

Rose, la couleur. Longtemps, j'ai détesté le rose, je n'aimais que le bleu ! Et pourtant, on me l'a assez répété "les filles naissent dans les roses (les garçons dans des choux), rose pour les filles, bleu pour les garçons"...

vélo rose fille

vélo bleu garçon

 


Une constatation, jeune on s'habille plutôt en noir, en vieillissant, plutôt en clair. Allez savoir pourquoi.

 

mon foulard "collector" conçu par Brochier, l'an dernier
pour les bénévoles du Congrès

foulard Brochier

 

Rose, un nom. J'aimerais m'appeler Rose et chaque fois je pense à la petite Rose de Jeanne de Laval

 Rose-boule

 

Rose, une chanson. "Quand les roses" d'Adamo, chanson qui date de 1964. ICI (un titre qui ne va pas plaire à tout l'monde et surtout aux garçons !)


Rose, un livre
. Lequel choisir, j'en ai tant sur les roses... Je choisis  "Le goût de la rose" aux éditions Mercure de France. Une série de petits livres délicieux sur un grand nombre de thèmes, où l'on peut se nourrir de poésie à volonté, de gastronomie et d'autres choses faciles à lire sans jamais s'ennuyer. Un livre à garder sous la main. Sharon, tu t'en souviens ?

 Le goût de la rose

 

Rose, un évènement et des souvenirs. Sans hésiter -et je le re-redis !- le Congrès mondial des Roses à Lyon en 2015. Mes souvenirs sont intacts et les images emmagasinées toujours aussi colorées. Une aventure inoubliable.

  Rose Only Lyon

Fontaine Jacobins

 

Le rose n'est pas réservé aux roses -et toutes les roses ne sont pas roses non plus- et certains camélias, dalhias, iris, nénufars, orthensias, roses trémières sont roses aussi, et quelques autres objets souvenirs

 

mosaïque rose

 

fleurs roses

 fleur hortensia (1)

 


décor de table (presque comme celles de Patricia !) 

St-Victor-mai2016-table (2)

chaises au Parc de la Tête d'Or

chaises roses

 

sans oublier le "rose Natty" !

Natty-rose

 

"Quand vous devenez pessimiste, regardez une rose"
Albert Samain

a-20-05-09 Belle de la Carniere-Fabien Ducher

 

J'ai gardé pour la fin, la fleur, la Rose, reine des fleurs, celle des amateurs et des jardiniers, des créateurs, des poètes, et j'ose -encore- vous offrir quelques citations choisies !

 

roses-mur pierre

 a-Roseraie-Prince jardinier

roses roses1

 

la plus belle, à mes yeux, incomparable
la rose Pierre de Ronsard de Meilland

rose Pierre de Ronsard-Meilland

 


"Mieux vaut respirer que de cueillir les roses. Et les plus beaux jardins sont ceux où l'on n'entre pas" 
Fernand Gregh -il suffit de cueillir, à la manière de Ronsard, les roses de la vie-

"Dans le langage des jardiniers, les plantes crèvent mais les roses meurent" Julien Green

"Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel" Pierre Dac

"Au lieu de me plaindre de ce que la rose a des épines, je me félicite de ce que l'épine est surmontée de roses" Joseph Joubert

"Ni tous les rossignols ne chantent également bien, ni toutes les roses ne sentent également bon" Joseph Joubert

"Le souvenir est une rose au parfum discret que l'on arrose avec les larmes du regret" Claire Malesset

"La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité" Alfred de Musset

"Une rose d'automne est plus qu'une autre exquise" Théodore Agrippa d'Aubigné

"Qu'est-ce que la fleur de l'âge ? Sinon une rose épanouie par l'automne" Jo Coeijmans

"Les roses ne sont pas à plaindre... Au moins, elles ne savent pas, elles, qu'elles se fanent" Henri Duvernois


Le mot de la fin, emprunté à Frédéric Beigbeder

"L'amour commence dans l'eau de rose et finit en eau de boudin"

 
Merci d'avoir pris le temps de lire et de regarder

gif-chat-03


Rendez-vous avec MAMYLOR
pour le Défi du 20 octobre

"Trucs et Astuces"

le thème simple et intéressé, nos trucs, astuces, ptits remèdes de grand-mères/père ...  tous les ingredients sont dans le placard, la liste n'est pas exhaustive : jardinage, santé, recette de cuisine, entretien de la maison... simple écolo, naturel,

pas de moues boudeuses.... Copies pour le 20 octobre
On échange nos recettes ?



Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2016

"24 heures photo"

24 h photo

avec Patricia

ce weekend Journées du Patrimoine

drôle de drame sur les berges de Saône...

cette oeuvre a été volée
 berges Saône-statue volée (1)

 

berges Saône-statue volée (2)

je n'ai pas tout compris...

Aidez-moi !

 

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 septembre 2016

Blabla de rentrée

Ce matin, sans nous concerter, même sujet de préoccupation chez Antiblues ICI ! MDR !!!
Il a un doute affreux... Ben non, c'est bien ça !

Dans un premier temps, j'avais intitulé ce billet "ambition". Mais c'était un peu -trop- ambitieux prétentieux  pour cette histoire sans fin, "mon" marronnier qui revient ! Après un été de libertés, septembre est le temps pour moi des remises en question et des bonnes résolutions... Deux fois par an (avec janvier), c'est la même obsession pour faire fondre mes capitons. La tension monte !

"Il faut toujours manger sans faim, ne jamais sauter un repas, mais c'est nouveau, pour retrouver "la" ligne, manger 2 fois moins et bouger 2 fois plus..." (je regarde(sûrement)trop la télévision...)

A O., la sanction est tombée. Fini les tentations et émotions gustatives, objectif restrictions et cuissons à la vapeur. En voici la raison : après l'acquisition d'une 2e balance (électronique pour peser Natty), triste constatation. Jurons et lamentations... 

Pas question d'écouter les protestations de mon estomac, c'est l'affaire d'une semaine ou deux de privations. L'adaptation se fera naturellement avec l'aide de boissons non alcoolisées tout au long de la journée et de bouillons de poireaux au dîner. Une punition automnale et la promesse d'une jubilation programmée pour la saison d'hiver. 

Ambition démesurée ? Capitulation rapide assurée ? Non, non et non, je tiendrai bon, en pensant à l'Ami du Sud !

Action-réaction ou plutôt réaction-action ! Depuis le 5/9 seulement... Et interdiction de me peser tous les matins, hein, il faut un petit peu de patience pour que mon cerveau retienne bien la leçon ! L'avantage, cette année, c'est que je n'ai pas besoin de formation, ni de cachetons, j'ai ressorti mon petit livret NH retrouvé dans un carton.

 @ suivre !!!

balance (1)

 

 

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 septembre 2016

"24 heures photo"

24 h photo

avec Patricia

 

chat alors, un chat perché heureux !

improbable, insolite, ingénieux
j'ai adoré

chat-échelle1

à Sainte-Foy lès Lyon

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2016

Poésie du jeudi

poésie

en attendant Asphodèle...

 

Je cours après mon ombre (1981)
Esther Granek*

 Quand mes pensées s’arrêtent
Et figent les instants

Quand en moi se répètent
D’autres lieux d’autres temps

Quand d’un mot d’une phrase
S’estompe le décor

Et quand un ange passe
D’ennui ou de remords…

Je cours après mon ombre
Et nul ne sait

*

Quand la folle nature
Me fait de grands cadeaux

Quand d’une fleur d’un murmure
Me vient comme un écho

Quand soudain souvenances
Vont s’accrochant aux heures

Et quand réminiscences
M’emplissent de langueur

Je cours après mon ombre
Et nul ne sait

*

Quand mes pensées s’arrêtent
Et figent mes pensées

Quand en moi se projettent
Appréhensions rentrées

Quand le temps et ses traces
Me gavent de frayeurs

Et quand je les ressasse
Ricanant de mes peurs…

Je cours après mon ombre
Et nul ne sait

*

Quand les jours en dérive
Se taisent infiniment

Quand l’image s’esquive
Et se couvre d’un blanc

Quand les anges s’éloignent
Et n’en ai chaud ni froid

Et quand regrets me gagnent
D’en être sans émoi…

Je cours après mon ombre
Et nul ne sait.

 

*Ester Granek est née en Belgique en 1927

 

ombre

 

 

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2016

Georges SALENDRE

A la recherche des oeuvres de Georges SALENDRE, j'ai fait de jolies balades et j'ai pu rendre à Salendre ce qui lui appartient !

 

Georges Salendre (1)

Que sait-on de ce Lyonnais presque inconnu et pourtant célèbre par ses sculptures, "communiste chrétien" comme il aimait se définir ?

A priori, rien. Son oeuvre est pourtant considérable, à Givors, à Lyon. Ses statues sont massives, robustes. Il travaillait la pierre au ciseau.

Avec cette recherche sur G. Salendre, je peux enfin reconnaître ses statues que je vois régulièrement.

 

Arrivé en 1910 à Lyon -il avait 20 ans-, G. Salendre y est mort en mars 1985. Blessé en 1918 au cours de la première guerre mondiale, il a épousé une modiste en 1921, a reçu le grand prix de l'exposition internationale de sculpture de Paris en 1937. Durant la seconde guerre mondiale, il a joué un rôle important dans la Résistance et a participé aux combats pour la libération de Lyon.

C'est qui donc alors ?...

Sans forcément connaître le nom de l'artiste, on croise ses sculptures, en Presqu'île, en bas des pentes et sur le plateau de la Croix-Rousse, dans le 7e, à Vaise, etc.

Le fameux "Veilleur de pierre" érigé place Bellecour en 1948 (qui rend hommage à 5 jeunes résistants fusillés par la Gestapo en ce lieu, le 27 juillet 1944) drapé de tricolore, est toujours le lieu de rassemblements et de cérémonies.

Veilleur de pierre

 

Le Chant des Canuts et le Printemps, deux oeuvres déplacées et installées sur la place des Tapis relookée, sont à mon avis (cela n'engage que moi, bien entendu) moins bien esthétiquement placées...

X-Rousse Chant Canuts

X-Rousse Printemps

 

L'école de la Martinière filles possède le haut relief dénommé "les Couturières", à l'angle de la rue Terme

G

 

Dans le jardin des Chartreux, la statue poétique à la mémoire du chansonnier et poète Xavier Privas 

Georges Salendre (6)

 

 

et une autre à la mémoire des peintres et sculpteurs disparus

Georges Salendre (4)

Georges Salendre (3)

 Parfois, un petit plaisantin y laisse son empreinte, avec le sourire !

fesse-minou

 

à Vaise, place Dumas de Loire
"Souvenir Unité Paix"

G


 dans le 7e, place Ollier
"La Pensée"

 G

 

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2016

"24 heures photo"

24 h photo

avec Patricia

Natty adore le rose
elle a tenu à me donner un coup de main papatte
pour mon prochain Défi du 20 !

Natty-polaire rose (1)

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

01 septembre 2016

Blabla de rentrée

Trouver un sujet léger, loin de l'actualité politique et religieuse, n'est pas toujours chose facile... Pas question, cependant, de ne pas faire "ma" rentrée !

Fort heureusement, en voilà un qui me plaît, à peine polémique...

Plus besoin de soudure à bla-bla, ni aux mots composés au pluriel difficile. Plus besoin de me répéter non plus que "le toit de la cime est tombé dans l'abîme", y'a plus de circonflexe ni à l'un, ni à l'autre.  Fini aussi la vie des séries désacordonées, tous pareils, ça paraissait évident, non ?

Cette réforme de l'ortografe va me faciliter la vie et me faire enfin gagner du temps ! Et à vous ?

 

nlle orthographe

 

 

Pour une fois que la Ministre n'est pas responsable ce cette "affaire" -elle a juste ressorti des oubliettes un rapport commandé par M. Rocard en 1989-, j'vais pas encore me plaindre d'elle !

E tout cas, plus de crise d'exéma pour écrire en bon français, cet allègment des graphies va se faire allègrement, j'vous dis. 

Moi, vous me connaissez, je fouille toujours chez Google quand je me pose des questions... Mais là, pour l'occasion, j'ai en plus acheté le petit livre rouge du Monde, "le guide pour tout comprendre"

 

guide Le Monde

 

Dommage, je n'ai pas connu le tréma du poète (1878) ni le nénufar de Marcel Proust (abandonné en 1935) qui redevient "normal" après 81 ans avec un "ph" pour son rapprochement avec nymphéa. D'ailleurs, jusqu'en 1935, l'Académie avait toujours écrit nénufar, issu de l'arabo-persan "nînûfar".

Mais que je vous rassure ! le mélimélo des règles sera toujours règlementairement toléré. Aïïïe, ma pauv' Sharon, tu vas souffrir...

Pourtant, l'académicien Marc Fumaroli parle d'une "angoisse existentielle" pour cette miniréforme du XXIe siècle, qui n'est pas la première (et sûrement -qui garde son circonflexe- pas la dernière...) : l'Académie française a corrigé la graphie du lexique en 1694, 1718, 1740, 1762, 1798, 1835, 1878 et 1932-1935, en 1975 et 1990, elle a proposé deux nouvelles séries de rectifications jamais appliquées.

Cette fois, ce sera un vrai passeport pour la réussite des dictées sans faute. Ainsi "l'orthogrape bénéficiera d'un regain d'intérêt qui devrait conduire à ce qu'elle soit mieux respectée et davantage appliquée", ce qui donne en nouvelle version : l'ortografe bénéficiera d'un regain d'intéret qui devrait conduire à ce qu'elle soit mieux respectée et davantage appliquée !

OUI MAIS même si un Sage fou voulait réformer tout le système de l'ortografe, "beaucoup d'irrégularités qui sont la marque de l'Histoire ne pourraient être supprimées sans mutiler notre expression écrite".

Moi je connais des Bescherelosaures qui vont pouvoir, du coup, passer un weekend heureux !

 
sur la photo, la faute n'est toujours pas tolérée !
ortografe

 

 BONNE RENTREE !

Posté par Soene à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,