Avec M@ryline

ici

"Partageons nos traditions locales (ou connues lors d'un voyage plus ou moins lointain), liées elles-aussi à des évènements de ce type (naissance, majorité, fiançailles, mariages...), hors tout aspect religieux"

Si j'habitais à Annecy, je parlerais du Carnaval vénitien, à Menton, de la Fête des Citrons, à Nice, du Carnaval et de ses grosses têtes...


Je laisse aux autres Défieuses & Défieur (mais que va inventer Antiblues ?...) le thème inépuisable des traditions familiales... et je vais vous parler de LYON !

 

A Lyon, sans évoquer la religion, quelles traditions locales ont la vie dure ? Elles abondent dans les domaines de la soierie, de la gastronomie, du cinéma et de la rose, sans oublier les célèbres Guignol & Gnafron toujours bien présents et modernisés !

 

Guignol

 

 

Le Festival de la Rose a été une extraordinaire aventure et que d'images encore très fraîches dans ma mémoire. Roses et costumes vénitiens allaient si bien ensemble dans l'écrin de verdure de la Roseraie internationale

 

a-costumes vénitiens (5)

 

Comme la Fête des feuilles, cet événement lyonnais sera-t-il abandonné ? Peut-être que non ! Chut... c'est un secret pour le moment. Un peu de patience ! 


Quoi d'autre encore ? La Vogue des marrons à la Croix-Rousse qui a vu le jour en octobre 1851, les bugnes, les vendanges de la République des Canuts, et plus récemment, la grande roue à Noël sur la place Bellecour.

 

République des Canuts Lyon

 

image du Net

 


Je vous l'accorde, des fêtes foraines et des grandes roues, y'en a partout, on dénombre 135 "Communes libres" en France, et les bugnes à la mi-Carême se croquent ailleurs sous d'autres noms : merveilles, oreillettes ou ganses selon les régions.

Pourtant, dans la première édition de Pantagruel, publiée à Lyon en 1532, François Rabelais mentionne les bugnes parmi les plats de la cuisine lyonnaise ! 

 clic pour la recette

bugnes Lyon Gourmand
image Lyonvadrouille.com

Fines et croquantes ou bien en pâte embaumant la fleur d'oranger, dentelées et habillées de sucre glace, c'est un délice, un péché gourmand ! J'aime les deux sortes, pas besoin de le préciser.


La Vogue des marrons, j'en ai souvent parlé. Quand j'étais petite, j'essayais de décrocher le pompon pour gagner un tour de manège supplémentaire. (je n'y monte plus guère à la vogue, les attractions du 21e siècle me font plutôt peur). Mes parents m'achetaient un cornet de marrons chauds -que les adultes faisaient glisser avec un petit verre de vin blanc doux-. Cette tradition est toujours d'actualité.


Dans une autre vie bloguesque, j'ai vécu de belles aventures avec la République des Canuts et fait de formidables rencontres. Les "anciens" s'en souviennent ! Jean-Michel, si tu me lis encore, je te salue.


Et pour finir ce Défi en lumières, le 8 décembre avec ses spectacles de rue et la roue géante illuminée

Fête Lumières 2014
roue Fête des Lumières 2014

 

Le 20 mars
Antiblues propose un drôle de sujet :
"dites nous quel genre de conducteur automobile êtes-vous ?
(Ou passager, si vous ne conduisez pas)
Vous considérez vous comme un bon conducteur? 
Conduite cool, hésitante, prudente, debout sur les pédales?
Pensez vous qu'au volant, l'enfer c'est les autres?
Êtes vous adepte de ce truc à la mode qu'est le covoiturage?
Prêtez-vous facilement votre véhicule et si oui,
avez vous pensé à l'assurance?"