Un petit hommage à ce chanteur touchant, à fleur de peau, qui ne laisse jamais indifférent.

 

Les mots
de
Renaud

C’est pas donné aux animaux, pas non plus au premier blaireau 
Mais quand ça vous colle à la peau, putain qu’est-ce que ça vous tient chaud 
Écrire et faire vivre les mots, sur la feuille et son blanc manteau 
Ça vous rend libre comme l’oiseau, ça vous libère de tout les mots, 
Ça vous libère de tout les maux 

C’est un don du ciel, une grâce, qui rend la vie moins dégueulasse 
Qui vous assigne une place, plus près des anges, que des angoisses. 

Poèmes, chansons, brûlots, vous ouvrent des mondes plus beaux 
Des horizons toujours nouveaux, qui vous éloignent des troupeaux 
Et il suffit de quelques mots, pour toucher le cœur des marmots, 
Pour apaiser les longs sanglots, quand votre vie part à vau-l’eau 
Quand votre vie part à vau-l’eau. 

C’est un don du ciel une grâce, qui rend la vie moins dégueulasse
Qui vous assigne une place, plus près des anges, que des angoisses. 

Les poèmes d’un Léautaud, ceux d’un Brassens d’un Nougaro 
La plume d’un Victor Hugo éclairent ma vie comme un flambeau 
Alors gloire à ces héros, qui par la magie d’un stylo 
Et parce qu’ils font vivre les mots, emmènent mon esprit vers le haut, 
Emmènent mon esprit vers le haut. 

C’est un don du ciel, une grâce, qui rend la vie moins dégueulasse 
Qui vous assigne une place, plus près des anges, que des angoisses 
Qui vous assigne une place, plus près des anges, que des angoisses.