coccinelle

Oups ! Ce billet commencé et pas fini s'était envolé le 3/11 à 7 h... Pour ce 2e rendez-vous de ma newsletter mensuelle, j'ai -déjà- beaucoup de retard ! Mais ça n'a plus guère d'importance puisque c'est du passé. 

Ouf ! plus de permanences pour les inscriptions. Les choses sérieuses ont commencé. C'est pas sérieux, alors, les inscriptions ? Mais si, bien sûr, y'en faut, c'est le but d'une association d'avoir des adhérents ! Nous sommes autour de 600 encore cette année, de quoi bien occuper les membres du CA, les responsables d'activités et les bénévoles.

 

 

Pas trop de "j'aime pas" en octobre, à part toute l'agitation des Politiques chez nous et en Amérique... Mais n'anticipons pas ! Le meilleur est à venir en novembre !!!

Un autre "j'aime pas" avec le livre de Nathalie Azoulai "Titus n'aimait pas Bérénice" lu pour le Club de Lecture. Ce roman parle surtout de la vie de Racine et je suis restée sur ma faim quant à l'histoire du couple du roman, qui, comme par hasard, se prénomment Titus et Bérénice...

2016-octobre-2AUTA-Club Lecture (4)


Et enfin, une chute où j'ai bien failli encore me casser le nez... J'ai manqué un petit muret et v'lan, j'ai fait un plongeon, lunettes sur le nez, sans lâcher tous mes paquets pendus aux bras, après une visite au Troc de l'île de St-Fons et chez Emmaüs. Beaucoup de peur, un peu de mal, un verre de lunette à changer, c'est tout.

Mais non, encore une catastrophe ! Pour photographier des épouvantails halloweeniens, j'ai échappé mon téléphone et paf ! verre de l'écran brisé et 79 euros de réparation.

Ouf, tout est réparé.

Mais alors, il est où le bonheur, il est oùùùùù ? 

coeur 3e

 

Il était là, tout au long octobre, car le soleil de l'été indien était là. Redécouverte du Parc des curiosité, descente de la montée du Gourguillon, les pieds recroquevillés dans ma paire de baskets marseillaise... (c'est juré, je les abandonne, elles me font trop mal)

a-vue Lyon-jardin des curiosités (1)



Il était là lors de la première séance de l'Atelier d'écriture. Un peu d'appréhension... Le thème imposé plutôt marrant, déroutant : "Choisir une chambre parmi toutes celles que j'ai connue ou une chambre inventée. Inventoriez toutes les différentes manières d'en parler et faites en un récit" Et une seconde séance, avec un mot "cuisinière" !

Ca vous inspirerait ?

Il était là, avec Karol Massakowski, ce jeune virtuose Polonais de 26 ans, qui joue de l'orgue comme je tape sur mon clavier ! Un heure figée dans le temps, à l'Auditorium, lors d'un concert Expresso. Manipuler la console du monumental orgue  de l'Auditorium (82 jeux et 6500 tuyaux) est un exercice très physique, pieds et mains entrant en transe dans une course folle. Impressionnant.

 

Auditorium et fontaine

 

 

 

l'Orgue Cavaillé-Coll/Gonzalez/Aubertin de l'Auditorium
auditorium-Orgue

Il était là, un autre vendredi, perchée au 2e balcon pour découvrir "la surprise du chef" avec l'Orchestre national de Lyon et la violoncelle Anne Gastinel, qui ont joué du Ravel, du Fauré et du Bizet. Un régal.

Auditorium



Il était là, un samedi, avec une conférence à la salle de La Ficelle (Croix-Rousse) pour essayer de percer le mystère des Arrêtes de poisson. Inutile de dire que le brillant Walid Nazim n'émet que des hypothèses, le mystère reste entier et il continue de cherche. Mais à Lyon, on aime bien en causer et recauser avec la Société des Amis de Lyon et de Guignol 


http://www.amisdelyonetguignol.com/

guignoletgnafron


Il était là, avec une petite "Fourchette" au Petit Carron, l'envie d'avoir aussi une Nesspresso à la maison, l'agitation -sans moi- du Festival Lumière et son invitée d'honneur, la belle Catherine Deneuve, des vacances scolaires bien remplies avec encore des réunions, la visite du Convent de la Tourette (Le Corbusier) à Eveux, et la découverte du petit Musée de la Blanchisserie à Craponne. Bref, pas mal d'activités histoire de gagner quelques neurones !

 

Festival Lumière


Couvent de la Tourette
2AUTA-VC-Couvent Tourette Eveux (13)

2AUTA-VC-Couvent Tourette Eveux (23)

2AUTA-VC-Couvent Tourette Eveux (121)

 Musée de la Blanchisserie à Craponne
Musée Blanchisserie

 

Il est là, chaque semaine, au bout de la lorgnette, pour dénicher "la photo inattendue du samedi" et jouer avec Patricia !

judas

 


Pour finir, un 31 déguisé dans mon quartier, avec les enfants dans la rue à la queue leuleu derrière les mamans, et puis les plus grands, plus libres de leurs mouvements et plus hardis, qui sonnaient pour remplir leurs sacs de bonbons ! Pas le temps de prendre une photo de mon saladier rempli de sucreries, j'ai été dévalisée en quelques secondes.

Il est partout le bonheur, suffit d'ouvrir un peu plus grand les yeux, d'adopter une positive attitude, de se laisser porter dans le temps qui passe, sans jamais oublier que tant d'autres, autour de nous, n'en ont pas la possibilité.