Ce matin, sans nous concerter, même sujet de préoccupation chez Antiblues ICI ! MDR !!!
Il a un doute affreux... Ben non, c'est bien ça !

Dans un premier temps, j'avais intitulé ce billet "ambition". Mais c'était un peu -trop- ambitieux prétentieux  pour cette histoire sans fin, "mon" marronnier qui revient ! Après un été de libertés, septembre est le temps pour moi des remises en question et des bonnes résolutions... Deux fois par an (avec janvier), c'est la même obsession pour faire fondre mes capitons. La tension monte !

"Il faut toujours manger sans faim, ne jamais sauter un repas, mais c'est nouveau, pour retrouver "la" ligne, manger 2 fois moins et bouger 2 fois plus..." (je regarde(sûrement)trop la télévision...)

A O., la sanction est tombée. Fini les tentations et émotions gustatives, objectif restrictions et cuissons à la vapeur. En voici la raison : après l'acquisition d'une 2e balance (électronique pour peser Natty), triste constatation. Jurons et lamentations... 

Pas question d'écouter les protestations de mon estomac, c'est l'affaire d'une semaine ou deux de privations. L'adaptation se fera naturellement avec l'aide de boissons non alcoolisées tout au long de la journée et de bouillons de poireaux au dîner. Une punition automnale et la promesse d'une jubilation programmée pour la saison d'hiver. 

Ambition démesurée ? Capitulation rapide assurée ? Non, non et non, je tiendrai bon, en pensant à l'Ami du Sud !

Action-réaction ou plutôt réaction-action ! Depuis le 5/9 seulement... Et interdiction de me peser tous les matins, hein, il faut un petit peu de patience pour que mon cerveau retienne bien la leçon ! L'avantage, cette année, c'est que je n'ai pas besoin de formation, ni de cachetons, j'ai ressorti mon petit livret NH retrouvé dans un carton.

 @ suivre !!!

balance (1)