La grammaire est une chanson douce
 Erik Orsenna en est persuadé

grammaire
image du Net

 

"Les mots sont les petits moteurs de la vie. Nous devons en prendre soin." 

Dans la bloguo, nous l'avons bien compris ! A relire sans modération ICI

 

Tout le monde (ou presque) a lu ou entendu parler de ce livre pas très récent... 

EO

 

"Bénissez la chance, mes enfants, d'avoir vu le jour dans l'une des plus belles langues de la Terre. Le français est votre pays. Apprenez-le, inventez-le. Ce sera, toute votre vie, votre ami le plus intime."

Deux enfants, Jeanne et son frère Thomas, ont fait naufrage en allant en Amérique pour voir leurs parents séparés. Ils ont survécu à la terrible tempête mais sont muets. Ils essaient de sauver les lettres en plastique des jeux de Scrabble et les pages des dictionnaires utilisés juste avant le naufrage qui flottent partout dans l'eau.

Le vent les a vidés de tout ce qu'ils savaient ; ils sont devenus creux et vides. Alors, Jeanne s'accroche à un mot doux, comme à une bouée : "douceur" et invite Thomas à en faire autant.

Sur le rivage, Monsieur Henri et son neveu les prennent en charge.

Ainsi, commence une belle aventure à la Ville des Mots. Jeanne et Thomas vont tout retrouver, mots, phrases, grammaire... et leurs Parents, évidemment.

"Les mots sont de petites bêtes sentimentales. Ils détestent que deux être humains cessent de s'aimer... Pour eux, le désamour, c'est du silence qui s'installe sur Terre. Et les mots haîssent le silence."

 

"Tout le monde dit et répète "Je t'aime". Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver."

 conjugaison-etre-et-avoir