logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintoclouds

clic

récolte de 25 mots (2 peuvent être abandonnés)cachés dans un texte de 700 mots maximum

frissonner - vide - humeur - plume - embellir - enfin - sommeil - drogué - besoin - impasse - poésie - torture - plénitude - youpi - rationner - énergie - absence - temps - dénuement - bol - abandonnée - trop-plein - bus - idée - déchirement

 

Marguerite

 photo du Net

 436 mots

Après 2 heures et 7 minutes, le trop-plein d'émotions me gagne. Je suis plongée dans le vide du silence. J'aurais bien aimé une fin de comédie plutôt qu'une fin dramatique. Marguerite Dumont s'est effondrée sur la scène et a plongé dans un sommeil éternel, comme le cygne de Saint-Saëns. Jusqu'au bout, elle aura dépensé toute son énergie pour sa passion. 

 

Fortunée, cette aristocrate candide mais sincère, qui adore la musique classique, est persuadée d'avoir un don pour le chant. Dans l'écrin artificiel de ses salons privés aux décors élégants, Marguerite est applaudie par de nombreux invités hypocrites, dénués de bons sentiments, qui n'ont d'égard que pour son argent.

"Hélas la passion ne valide pas le talent, cela n'a rien à voir". Xavier Giannoli*

Dans le Paris euphorique des années 20, libéré des rationnements de la Grande Guerre, dans ce nouveau royaume du culte des apparences, Marguerite, parée de ses jolis et coûteux costumes, assassine allègrement Mozart et massacre honteusement Rouget de Lisle. C'est une torture, même pour son mari qui en a ras le bol de l'entendre s'égosiller et qui s'ingénie à faire l'impasse sur ces soirées mondaines. Marguerite chante horriblement faux mais elle ne le sait pas ! Les absences répétées de son mari sont un déchirement et affectent sa bonne humeur car elle l'adore et a besoin de sa présence comme de sa plume de paon qu'elle accroche à ses cheveux.

Dans la plénitude de son art, la nouvelle "Castafiore" n'a plus qu'une idée en tête : chanter à l'Opéra devant un vrai public. Enfin, elle va pouvoir faire frissonner une salle comble. "L'argent n'a pas d'importance, l'important c'est d'en avoir" pense-t-elle. Alors, elle engage un professeur de chant. Mais ses aigus partent en vrille... Cette droguée de musique et d'illusions n'aura jamais la voix colorature, elle "hurlera toujours comme un million de porcs" -remarque remplie de poésie de Jérôme Garcin- en interprétant La Reine de la Nuit ou la Marseillaise.

Qui donc aura le courage d'arrêter cette mascarade et de lui révéler l'atroce vérité ?

Un jour pourtant le miracle se produit. Le temps d'une embellie fugace, Marguerite chante divinement juste. Il est trop tard, la découverte de la réalité lui a brisé le coeur et lui ôte la vie. 

 

Catherine Frot est absolument géniale dans son rôle, même si elle a dû se faire doubler pour le chant. On dit même que ce serait LE rôle de sa vie. A suivre pour les Oscars. 

 

* Le réalisateur, Xavier Giannoli, s'est inspiré loinainement de la vraie vie de Florence Foster Jenkins, milliardaire américaine qui se rêvait en cantatrice et qui chantait horriblement faux.

 

Marguerite

image du Net

 Bande annonce ICI