Plumes d'Aspho-nouveau logo

 chez Asphodèle

 

les mots cachés : thème "ville" - voiture - rue - immeuble - abeille - théâtre - anonymat - animation - pavé - visite - parc - bitume - bus - fuite - hôpital - flâner - embouteillages - gare - urbain + cohue - chuter - constance

Il n’y a pas que Lyon en France! J’avais promis de parler du Festival vénitien d’Annecy.

Cette ville au paysage urbain superbe, aux petits immeubles et maisons anciennes entre lac et montagnes enneigées, la petite Venise des Alpes, resplendissait sous le soleil pour ce 18e Festival.

a-Annecy-carnaval-15-16 mars 2014

Arrivée à la gare, j’ai rejoint l’hôtel à pied, et aussitôt ma valise déposée, j’ai suivi le Thiou (évitant ainsi le bitume et les voitures coincées dans les embouteillages) pour aller flâner dans le vieil Annecy. J’aurais pu prendre les bus, gratuits à cause du pic de pollution, mais j’aime bien battre le pavé et déambuler le nez en l’air et l’œil à l’affût quand je pars en escapade !

Les touristes m’avaient devancée. Théâtre vivant, Annecy bruissait dans ses moindres recoins de son cœur historique, dans les rues longeant les canaux, aux terrasses des restaurants et au Pâquier surtout, le fameux parc-promenade qui m’offre ses paysages saisissants à chacune de mes visites.

Pour quelques heures, j’ai délaissé le centre historique après avoir pris quelques photos du Palais de l’Isle ou vieilles prisons et croisé quelques couples ou solitaires qui jouaient avec les couleurs des murs des vieux quartiers. Parés de leurs costumes somptueux, étranges, aux couleurs pastelles ou colorées, impossible de reconnaître sous cet anonymat les visages cachés derrière leurs masques. Quelle constance, quelle gentillesse de la part de ces passionnés qui prenaient le temps de poser pour les centaines de photographes professionnels et les milliers d’amateurs ! Et parfois même, cerise sur le gâteau, ils nous permettaient de capter leur regard, comme un jeu. Dans le mystère de leur silence forcé, ils nous faisaient aussi un signe de tête qui ressemblait à un grand sourire, pour nous dire merci. Et puis repartaient ailleurs, lentement et précautionneusement pour éviter une chute qui n'aurait pas manqué d'endommager leurs précieuses tenues.

a-portraits masques

Le long du podium face au lac, l’animation était à son comble. Chacun se pressait, se contorsionnait à qui mieux mieux, pour capturer le cliché idéal, mission presque impossible tant les gens sont sans gêne. De vraies abeilles attirées par le miel ! J’étais partagée entre l’envie de prendre la fuite et le désir de découvrir de nouveaux costumes, de saisir l’instant fugace d’une pose artistique ou attendrissante.

a-Annecy-carnaval-15-16 mars 20141

J’ai beaucoup aimé ce Festival vénitien très connu. J’ai retrouvé tout à fait l’esprit de celui de Venise, avec en plus l’espace immense et verdoyant pour ces déambulations sans cohue, et surtout la patience et l’extrême amabilité attentionnée de ces fous d’amour des déguisements vénitiens que je n'avais pas ressenties à Venise.

 

Je vous invite à cliquer sur l’album, en haut à gauche, pour découvrir encore plus de costumes.