A nouveau les Plumes même si les vacances d'automne sont passées ! Je viens de remarquer que les vacances scolaires rythment désormais les saisons : vacances d'automne, d'hiver, de printemps et d'été ! De mon temps... mais là n'est pas la question !

Jeu-plumes à thème d'Asphodèle

 

solitude - angoisse - silence - assourdissant - rue - paix - musique - exister - vide - ténèbres - se ressourcer - naviguer - espace - bienfaisant - errance - partager - austral - assis - ambivalent -  manque - obsidienne - orage - onde

 

- Cher public, je vous remercie d’être si nombreux ce soir malgré l’orage qui a plongé les rues de notre bourgade dans les ténèbres. Merci également à Jacques Chancel, le célèbre animateur de Radio Onde courte, notre radio locale, pour l’enregistrement de cette soirée.

- Pour commencer, je désire partager avec vous quelques réflexions sur le dernier recueil des nouvelles de mon confrère, Dominique Fabre, qui décrit comme personne l’errance et la solitude et sur la thèse de doctorat de l’enfant du pays, Josette Larue-Tondeur, intitulée «Ambivalence et énantiosémie»…

Comme un grand coup de tonnerre assourdissant, le silence emplit tout à coup la salle du petit cinéma où s’était rassemblé le Club du 3e âge autour de leur vieux complice, le talentueux Professeur Edualc Modrone* déguisé en troubadour pour la circonstance. Assis sur un tabouret dans un coin de l’estrade minuscule occupée  par les 16 musiciens, sa guitare en bandoulière, Modrone balayait la salle de son regard amusé. Il perçut l’angoisse soudaine de ce public qu’il connaissait bien. Mais il n’avait pas résisté, l’espace d’un instant, au plaisir de les taquiner !

- Rassurez-vous, je m’en tiendrai à la lettre au programme de cette soirée consacrée à la musique du Moyen Age et de la Renaissance. Je vous demande d’accueillir chaleureusement mon ami Emmanuel Bonnardot  accompagné de son ensemble vocal et instrumental, joliment nommé «Obsidienne», venus nous interpréter quelques chants de Carmina Burana.

Un brouhaha parcourut l’assemblée. Ils allaient enfin entendre l’œuvre originale de ces chants profanes et religieux écrits au XIIIe siècle, et plus connue dans la version revisitée au XXe siècle par Carl Orff.

O Fortuna, Edualc Modrone l’écoutait régulièrement pour se ressourcer. Il aimait faire le vide autour de lui pour se laisser envahir par la puissance de la musique et des émotions qu’elle lui procurait. Il était certain que la vie offre, à qui est attentif, ces moments uniques où l’on prend conscience d’exister, quand la paix bienfaisante se diffuse lentement dans le corps et dans le cœur. Hélas, mon manque de temps rend ces moments de plus en plus fugaces, se dit Edualc Modrone… Soudain, il se ressaisit. L’auditoire et les musiciens le regardaient. Depuis combien de minutes naviguait-il dans ses pensées ?...

- Pardonnez-moi ce vagabondage d’esprit, je rentre tout juste d’un voyage en Ménestrandie que j’avais eu la chance de gagner à un concours organisé par Cap Austral. Et pour conclure, je vous invite fortement à acheter le CD, au prix de 10 euros, à la fin du concert.

Que la musique soit avec vous !
Maestro, Please !

Carmina Burana-Ensemble Obsidienne

 

N.B. Encore une belle découverte pour moi : http://www.obsidienne.fr

Tous mes personnages existent dans la vraie vie !

* ICI vous retrouverez les aventures de Edualc Modrone