JEU-une photo, quelques mots Leiloona

 pour sa 51e
Leiloona

propose une photo de Romaric Cazaud "vacances"

enfance-Leiloona51-

A gauche c'est Lino. Il a pêché un bateau... enfin un poisson... heu... pour dire la vérité, il a attaché une barquette en plastique du pique-nique de midi à une ficelle accrochée à une branche trouvée au bord du lac. C'est son Papy qui lui a fabriqué sa cane à pêche.

A droite, c'est moi, Léna, sa cousine plus âgée, un peu fâchée car Lino m'a demandé le silence absolu pour que le poisson morde à l'hameçon...

chut !...

Cette année Léna n'aime pas ses vacances à la campagne. Elle regrette la plage immense de sable fin et les vagues de l'océan où elle jouait l'année dernière avec Lino. Ils ont grandi, Lino a quitté son polo à capuche et "roule les mécaniques" -c'est Tata Soène qui le dit-. Elle a appris à lire pendant son année de CP.

Les gens croient toujours qu'ils sont frère et soeur. Quelle drôle d'idée... Lino et Léna, ça ne peut pas exister pour un frère et une soeur, les prénoms sont presque pareils ! Déjà que c'est pas drôle d'avoir les même initiales à cause de leurs pères qui sont frangins...

A l'océan, les vagues allaient et venaient et ramenaient des coquillages. Ici, le lac fait le mort. Juste quelques bulles à cause des poissons ou de la pluie sur sa surface immobile. Pas de phare non plus. Elle avait tant aimer les phares rouge et vert qui clignotaient jour et nuit. Elle aurait pu les regarder à longueur de journée. Elle avait bien aimé aussi la jetée qui menait aux phares, le chenal où se pressaient les bateaux pour rentrer au port. Elle avait aimé le sable sec ou mouillé, le jeu des mouettes et des goélands et les petites terrasses où ils allaient boire une grenadine avant de rentrer.

Ici, rien de tout ça, rien à voir, rien à faire, et Lino qui veut pêcher à longueur de journée... (c'est à cause de Papy, il n'aime pas trop lire...) Et en plus, Lino a failli l'éborgner à plusieurs reprises avec ce bâton bien trop grand pour lui...

Léna, Lino ! Ca vous dirait d'aller faire un tour de manège ? Ah non... Lino va sauter de joie et c'est toujours lui qu'on écoute : "c'est ton petit cousin, Léna, sois gentille avec lui"... Elle connaît la chanson par coeur, mais elle, elle est grande, elle a fini son CP, et puis le manège est trop petit, elle a les genoux sous le menton dans le camion de pompiers et ses pieds traînent par terre sur les chevaux de bois. Et puis, la musique est nulle, le manège enchanté c'est même pas drôle... Et puis... et puis... elle aimerait mieux aller à la médiathèque...

Dans sa tête, tout est clair. C'est fini les châteaux de sable, c'est fini la pêche au gros. L'année prochaine, ce sera différent. A la rentrée, elle ira chez les Jeannettes, et pour les grandes vacances elle demandera à ses parents de faire le camp d'été. Lino aura Papy rien que pour lui...

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite....

je me souviens

Lino et Léna ne se connaissent pas ! Léna est plus jeune que Lino. Leurs pères ne sont pas frères. Mais j'ai trouvé amusant d'assembler leurs prénoms.